Inscrivez-vous pour la recevoir :

La rainetteSaison théâtraleAchetez en Villeneuvois
Accueil > Ma Ville > Economie > Création d'un «tiers-lieu» en centre-ville

Création d'un «tiers-lieu» en centre-ville

Un tiers-lieu ouvrira ses portes, cet automne, en centre-ville de Villeneuve. La gestion et l'animation de cet espace viennent d'être confiés à l'association « La Fontaine ».

A l'écoute des nouvelles formes de travail et désireuse de répondre à un besoin local des travailleurs indépendants, l'agglomération du Grand Villeneuvois a lancé, fin 2018, un appel à projets pour l'animation et la gestion d'un «tiers-lieu» à Villeneuve.

Un tiers-lieu, c'est un espace de travail partagé, qui n'est ni dans l'entreprise, ni au domicile : une formule flexible connue aussi sous le nom de «coworking», qui se développe partout dans l'Hexagone et représente une nouvelle façon de travailler, de réduire ses déplacements et de créer des contacts.

Et c'est l'association «La Fontaine», déjà gérante d'une structure semblable à Agen, qui a été retenue. Le jury, composé du président de l'Agglo, d'un représentant de la région chargé du numérique, de l'élu villeneuvois au commerce et du service développement économique de la CAGV, a été séduit par la philosophie du projet qui s'inscrit dans une économie sociale et solidaire.

Création d'un tiers-lieu à Villeneuvbe-sur-Lot
Julien Rosali, administrateur de l'association La Fontaine, et Sandrine Gaëstel, la présidente, se chargeront du démarchage, du développement et de l'animation numérique du lieu.



Sa présidente, Sandrine Gaëstel, est enthousiaste à l'idée de relever ce défi à Villeneuve, une ville qu'elle connaît bien pour y avoir été lycéenne. Enthousiaste aussi de développer un service dont elle connaît la nécessité étant elle-même traductrice en free lance.

«Lorsqu'on est en free lance, on travaille depuis chez soi, avec son ordinateur. Mais quand on a aussi une vie de famille et des demandes professionnelles urgentes, il est parfois difficile de cloisonner les deux, assure-t-elle. On a souvent envie d'aller respirer ailleurs. C'est ce qu'un tiers lieu permet».

Espaces ouverts et adaptables, on y retrouve des travailleurs indépendants, des télétravailleurs, des employés de société ne disposant pas d'annexes locales mais aussi des artistes, à qui le lieu peut proposer ateliers, salle de réunion, bureaux cloisonnés…

Le président de l'Agglomération Patrick Cassany assure qu'il est dans les missions des collectivités locales d'accompagner les mutations de la société. «Les métiers et les techniques évoluent, notamment avec l'essor des nouvelles technologies qui révolutionnent les façons de travailler. À ce jour, plus de 200 tiers lieux sont labellisés en Nouvelle-Aquitaine ; aucun en grand Villeneuvois. Il nous fallait agir».

L'ouverture de ce tiers lieu, dont le local sera implanté au 27 de la rue Sainte-Catherine, en plein cœur de Villeneuve, est prévue d'ici l'automne.

Ce projet s'inscrit dans le cadre de la Politique de la ville. Il bénéficiera à ce titre d'une subvention de 10 000 €.

Dernière modification : vendredi 26 avril 2019