Inscrivez-vous pour la recevoir :

La rainetteSaison théâtraleAchetez en Villeneuvois
Accueil > Ma Ville > L'habitat c'est la clé !

L'habitat c'est la clé !

Des volumes de vente en augmentation, des primo-accédants qui franchissent le pas de l’achat, des privés qui investissent pour louer ou de gros investisseurs qui misent sur la Bastide : l’élan qui touche l’immobilier se mesure aussi à Villeneuve.
Le point avec Patrick Cassany, maire de la ville.

Le marché de l’immobilier connaît une reprise avérée. Peut-on y voir un signe encourageant pour Villeneuve ?

C’est le signe d’un redémarrage d’activité. Il y a en effet une reprise de l’immobilier au niveau national, avec une baisse des taux d’intérêt, et je me réjouis que ce marché se porte mieux à Villeneuve. Ce que confirment des agents immobiliers avisés et dont la presse locale se faisait récemment l'écho. Cela s’explique aussi par des prix assez bas. Pour des personnes dont les revenus ne sont pas élevés, ce sont de vraies opportunités d’investir, soit pour y habiter, soit pour louer ces logements. On le constate sur les achats réalisés par les particuliers, mais aussi sur des investissements privés beaucoup plus lourds en matière de construction. Ce n'était pas le cas depuis longtemps, et on constate qu'à Villeneuve, ça repart !

Des exemples ?

Ils sont nombreux. Cela fait longtemps qu'il n'y avait pas eu autant d'investissements en matière d'habitat à Villeneuve.  Il y a l'aménagement en cours d’un lotissement sur les rives du Lot, estimé à 12 M€, qui sont investis par un Villeneuvois qui croit aussi à l'avenir de notre ville. La résidence des Terrasses du  Faubourg, dans l’ancienne clinique Derieux, est aujourd’hui totalement commercialisée, là encore l'investissement est le fait d'un  groupement de Villeneuvois à hauteur de 3 M€. N’oublions pas non plus le projet de résidence seniors, en bordure du parc de Saint-Cyr, par Icade, estimé à 10 M€, ou celui d'une résidence multi-générationnelle par Nexity sur l’ancienne clinique du Parc pour environ 8 M€… Cela démontre qu’il y a plu-sieurs investisseurs qui, comme moi, croient en l'avenir de notre ville, et le prouvent en y investissant leur argent.

Pourquoi est-ce si important ?
Ces gros investissements privés sont un signal dans un domaine, la construction de logements, qui est essentiel. C'est un secteur d'activité qui est moteur, qui a un effet d'entraînement dans les autres domaines de l'économie.  
D'autre part, l'habitat est aussi la clé pour la politique déterminée de reconquête du centre-ville que nous conduisons. Il faut, bien sûr, soutenir le commerce de proximité qui se bat face à des mutations profondes, mais il faut aussi agir dans un même temps pour l'amélioration de l'habitat. Surtout dans le centre ancien où l'habitat ne correspond plus aux normes actuelles. C'est ce que nous faisons. Nous en sommes à la deuxième OPAH, l'outil qui nous permet de verser des subventions à la rénovation. Près de 180 logements ont ainsi pu être rénovés et donc être occupés. 


La résidence Passerelle des Cieutat 2Pension de famille: livrée !

La résidence "Passerelle des Cieutat 2", située rue de l’Ancien Hôtel de Ville et gérée par l’UDAF, vient d’être inaugurée. Destinée aux personnes en difficulté, elle propose un habitat semi-collectif, pour rompre la solitude et faciliter la réinsertion. Quand  l’humain est au cœur des politiques et services publics.


Huit maisons en accession à la propriété clinique Derieux

Devenir propriétaire de son pavillon social : c’est le pro-jet que l’opérateur Habitalys s’apprête à proposer sur une partie du site de l’ancienne clinique Derieux, derrière l’hôtel de Ville.
La friche de l’ancienne clinique Sainte-Thérèse ne le restera pas bien longtemps. En plus du programme privé développé côté rue Derieux -et déjà en partie livré- Habitalys, l’office public dé-
partemenal, s’apprête à y mener une opération bien particulière : la construction de huit maisons individuelles « prêtes à vivre » de type T3 et T4.
Toutes de plain-pied, avec jardin clôturé, garage et prestation haut de gamme, elle seront proposées à l’achat par leurs potentiels locataires. Le principe est celui d’une opération « Prêt Social Location Accession », qui permet aux ménages de louer leur logement puis de l’acquérir sans avoir recours à un apport personnel, et de bénéficier d’avantages fiscaux (exonération de la taxe foncière pendant 15 ans notamment…).
Pour l’heure, l’opérateur s’apprête à lancer une pré-commercialisation de ces pavillons situés entre la rue Derieux et le chemin du Merle, qui pourraient être livrés à l’horizon mi-2021.



Résidence « La plaine » : démarrage en fin d’année

Là encore, c’est une opération signée Habitalys sur le site de la clinique Derieux. La différence, c’est qu’il s’agit de logements refaits à neuf dans les anciens bâtiments. Au programme : la réalisation de 3 T3 en duplex et en face, 19 appartements (8 T2, 10 T3 et 1 T4) avec ascenseur, balcon, place de parking. Les opérations devraient démarrer en novembre-décembre.


Rue Cosse-Manière : rénovation d’un immeuble de caractère

C’est un très beau projet patrimonial,porté par un investisseur privé, qui est en cours d’achèvement dans la rue Cosse-Manière. Il s’agit de la réhabilitation d’un bâtiment de caractère sur trois niveaux avec deux patios intérieurs pour lequel il avoue avoir eu un coup de cœur. C’est donc tout naturellement qu’il s’est attaché à conserver le cachet des cheminées, corniches, carreaux de ciment et autres parquets de bois, pour proposer 1 T2, 3 T3 et 2 T4 totalement refaits sur de grands volumes. Mais ce n’est pas la seule qualité du projet. L’investisseur, qui travaille à Villeneuve, a prévu 2 jardins privatifs pour les locataires du rez-de chaussée et un parking engazonné de 6 places dans la rue des Frères-Clavet attenante. L’ensemble devrait être livré à la fin du mois.
Un dossier OPAH a été déposé pour la rénovation du bâtiment, des volets et de la façade. 40 % d’aides peuvent lui être octroyées.


"City room" 20 studios meublés

L’idée lui est venue quand il était lui-même étudiant. Un jeune Villeneuvois de 31 ans, entrepreneur dans l’âme, est en passe de racheter l’ancien hôtel l’Européen rue Arnaud-Daubasse pour y créer 20 logements de type «  Appart’Hôtel  ». Meublés, équipés avec cuisine, coin bureau, dressing et lit, ils disposeront d’espaces de co-living : coin salon avec canapés, laverie libre-service, salle de sport toute équipée et bornes wifi...
Livraison prévue en mai 2020...

Clinique du Parc : une résidence toutes générations !

À l’abandon depuis 2002, le site de l’ancienne clinique du Parc vient de se trouver un nouveau destin. Débarrassé des vieux bâtiments, son terrain de près de 4 400 m², situé entre l’avenue du Général de Gaulle et la rue Léon-Bonnet, vient d’être acheté à la Ville par le groupe Nexity. Ce constructeur entend y édifier une résidence « multi-générationnelle » dont la gestion sera confiée à un bailleur social. Elle disposera d’environ 70 logements, associant des populations d’âges différents. Environ 30 à 40 % seront réservés à des personnes âgées et le reste à des familles. Des es-paces d'activités seront prévus . C’est ce concept qui a intéressé la municipalité, séduite par cette volonté de mixité sociale et de diversité des générations, créatrice de lien social et de qualité de vie. Sur le terrain, les arbres  existants seront préservés, et une zone de stationnement sera créée pour les résidents à l'intérieur du site.  
Nexity a acheté le terrain pour 500 000€, un tarif conforme à l’estimation des Domaines.



Dernière modification : mercredi 11 décembre 2019