Archives saison culturelle 2015 2016



    Inscrivez-vous pour la recevoir :

    La rainetteSaison thtraleAchetez en Villeneuvois
    Accueil > Divers > Archives saison culturelle 2015 2016 > L'homme assis & Here comes the chaos

    L'homme assis & Here comes the chaos

    Compagnie Ymal'homme

    DANSE

    Jeudi 19 novembre
    20 h 30
    Théâtre Georges-Leygues
    Tout public
    Durée : 1 h 15 avec entracte
    Tarif : title

    La Compagnie Yma met en regard deux solos de danse contemporaine : un solo masculin interprété par Orin Camus, L’Homme assis , et un solo féminin interprété par Chloé Hernandez, Here comes the chaos. Danseurs, ils sont également les fondateurs de la compagnie.

    L’Homme Assis 
    Partant du constat que l’homme occidental vit aujourd’hui le plus clair de son temps sur des chaises, la compagnie Yma imagine une chorégraphie autour de la position assise. Un solo virtuose et sensible qui met en valeur les potentialités physiques d’Orin Camus, dont l’art puise autant dans la danse classique, le hip-hop que dans le cirque et le basket-ball...

    Here comes the chaos
    Sur scène, le plateau est vide, une ligne de sable coule de haut en bas, définit le lieu où l’action se passe et l’étendue de cet espace. Ici, la compagnie traite le chaos, en s’appuyant sur différentes conceptions de sa signification, celles qui résonnent  intuitivement dans le corps du danseur et dans sa vie.

    L’Homme assis 
    Chorégraphie : Chloé Hernandez et Orin Camus 
    Interprétation : Orin Camus 
    Création lumières : Sylvie Debare 
    Création vidéo : Orin Camus 

    Here comes the chaos 
    Chorégraphie : Chloé Hernandez et Orin Camus 
    Interprète : Chloé Hernandez 
    Documentation : Mikael Arnal

    Production : Compagnie Yma, en collaboration avec l’Oara, le Conseil départemental de Lot-et-Garonne, le Théâtre Côté Cour (Mézin), l’Espace d’Albret (Nérac) et Espaces Pluriels (Pau/Béarn), en compagnonnage avec le CDC Cuvier d’Artigues, avec le soutien de la Drac Aquitaine et de la Ville de Mézin.

    © Rémi Nelson Borel

    Dernière modification : mardi 30 août 2016