Inscrivez-vous pour la recevoir :

La rainetteSaison théâtraleAchetez en Villeneuvois
Accueil > Solidarités & santé > Santé > Un internat pour les futurs médecins

Un internat pour les futurs médecins

Les internes, en stage au Pôle Santé du Villeneuvois, disposent désormais d’un vrai lieu d’hébergement. Aménagé dans un bâtiment rue du Port de Gajac, cet internat est un pas de plus pour maintenir de l’activité en centre-ville et lutter contre la désertification médicale.

Un internat pour les jeunes medecins villeneuvois
Ville, Hôpital et ARS ont symboliquement marqué l’ouverture de ce nouveau lieu de vie en centre-ville, aux côtés de la représentante des internes hospitaliers de Villeneuve.


Ils ont déjà effectué 6 années d’études de médecine. Désormais, pendant 3 à 5 ans selon la spécialité choisie, ils devront effectuer des stages successifs de 6 mois en centres hospitaliers. Ces futurs médecins, entre soins quotidiens, gardes et astreintes, aspirent à un lieu d’hébergement propre et calme, adapté à leurs horaires décalés.
C’est désormais chose faite. Après quelques mois de travaux, une aile inoccupée de l’EHPAD de Gajac a été rénovée et aménagée afin de leur permettre de disposer de bonnes conditions d’hébergement le temps de leur formation. Ce nouvel internat dispose de 17 chambres individuelles spacieuses avec salle de bain privative, et d’espaces communs pour se retrouver, échanger, et partager leur quotidien de jeunes médecins au plus près des réalités d’un hôpital.

Une bonne image

« Ce lieu n’a pas été choisi au hasard », assure Bruno Chauvin, directeur du centre hospitalier et administrateur du groupement de coopération sanitaire. « Patrick Cassany, le Maire de Villeneuve et président du conseil de surveillance, a insisté sur l’opportunité de garder en centre-ville les étudiants médecins. Dans cette même logique, nous allons conserver en centre-ville les étudiants infirmiers de l’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) qui sera installé rue Pasteur, dans les locaux de l’ancien pôle Mère-Enfants de Saint-Cyr ». Leur proposer des locaux propres, pratiques et fonctionnels, à quelques pas des activités et des commerces, a pour double objectif de renforcer l’activité et la fréquentation du cœur de ville, tout en offrant une bonne image de la Bastide.

« Critère d’attractivité »

Pour Élisabeth Vincent, présidente de l’association des internes de Villeneuve-sur-Lot, cette implantation n’a rien d’anecdotique. « Compte tenu des contraintes que nous avons à assumer, l’internat est l’un des premiers contacts que nous avons avec la ville. Placé dans ce quartier, à deux pas des restaurants, des commerces, des lieux de détente, c’est un vrai plus ». Et d’ajouter que, pour les médecins, c’est même un élément majeur dans les critères d’attractivité car à choisir entre deux centres hospitaliers, celui qui dispose d’un internat sera privilégié.
De là à penser qu’ils auront à cœur de revenir dans cette ville d’accueil et, pourquoi pas, de s’y installer par la suite, il y a un espoir que n’écarte pas le Maire de Villeneuve. « Notre territoire, comme tant d’autres, est confronté au manque de médecins. L’un des moyens pour les attirer est de bien les accueillir lorsqu’ils sont internes. En matière de démographie médicale, rien n’est à écarter », assure-t-il. Une nouvelle opération séduction est lancée.

Saint-Cyr, un quartier en devenir

En coupant symboliquement le ruban inaugural de ce nouveau lieu de vie, à deux pas du cœur de ville, le maire de Villeneuve n’a pas caché sa satisfaction. « Situer cet internat dans le secteur de Saint-Cyr, c’est une pierre de plus à la transformation d’un site en pleine mutation », affirme-t-il. De fait, le transfert de l’école d’Infirmières actuellement dans le parc de l’ancien hôpital est acté. Mais ses 250 élèves n’iront pas bien loin puisque c’est toujours en centre-ville, dans l’ancienne maternité, qu’ils se déplaceront. Le début des travaux est programmé pour septembre.
En lieu et place de l’IFSI, une résidence pour seniors valides, proposant animations et restauration devrait voir le jour proposant 80 appartements à la location en bordure du parc. La création de 20 emplois est à prévoir.
« Nous travaillons aussi sur l’installation de l’Institut médico-éducatif Montclairjoie de Montpezat dans une partie du site historique », glisse Patrick Cassany. « L’internat a donc toute sa place dans ce quartier en train de se structurer autour de la santé ».

Dernière modification : mardi 16 avril 2019