> Retour à l'accueil

> Voir l’agenda > Proposez vos évènements
TGL
Centenaire de la guerre 14-18
A la une

Mandat municipal : un an d'action !
Mandat municipal : un an d'action ! > Lire l'article

Espace Famille Le dossier

2015 année de la jeunesse 2015 année de la jeunesse

A Villeneuve-sur-Lot,  2015 sera « l'année de la Jeunesse ». Une annonce qui marque la volonté d'initier des politiques publiques fortes et utiles en direction des jeunes*. Elle fait suite aux engagements pris dans le Contrat municipal adressé aux villeneuvois pour 2014-2015. Depuis plusieurs années, Villeneuve développe une politique éducative volontariste en faveur de l'enfance et de la jeunesse. De nombreuses actions ont déjà été entreprises, mais la municipalité souhaite aujourd'hui mettre en place une politique Jeunesse globale et concertée, et porter une attention plus particulière aux attentes des jeunes de 12 à 25 ans. En lançant une consultation auprès de cette classe d'âge, elle souhaite favoriser une vision partagée et définir un schéma cohérent de développement, répondant aux attentes des adolescents et des jeunes. Les 12-25 ans représentent aujourd'hui près de 15% de la population de Villeneuve-sur-Lot soit 3 600 jeunes ; 1 000 d'entre eux au minimum seront consultés. Pour enrichir la réflexion et baliser l'ensemble de la démarche, la Ville s'est associée au Cabinet « BSA », Bureau de Sociologie Appliquée. Les objectifs - Mieux connaître les différents publics jeunes sur le territoire communal afin d'identifier leurs besoins et leurs attentes - Savoir et comprendre leur perception de la ville - Développer l'engagement citoyen des jeunes - Favoriser la formalisation d'une Politique Jeunesse globale en améliorant les conditions d'accessibilité en matière d'emploi, de sport, d'éducation, de loisirs, de culture, etc. La méthodologie Première étape préalable : une grande consultation. Elle se fera par le biais de questionnaires et d'entretiens individuels ou collectifs des jeunes eux-mêmes, mais aussi des structures partenaires (Mission Locale, Education nationale, BIJ, Police nationale, municipale, associations...). Le but est de recueillir les perceptions qu'ont les jeunes de leur environnement, de la ville, comprendre leurs pratiques, identifier leurs besoins, analyser et évaluer l'offre existante. Le croisement de ces éléments qualitatifs avec les indicateurs fournis par les partenaires devrait permettre d'obtenir une radiographie précise du contexte local.   A l'issue de cette phase, des axes prioritaires seront dégagés. Ils permettront par la suite de mettre en place un plan d'actions à moyen terme. Calendrier prévisionnel 2015 Janvier  : Lancement de la démarche Février/mars/avril : Etat des lieux, travail de terrain, entretiens, questionnaires Fin avril/mai : Traitement/analyse des données, définition des axes prioritaires d'actions Mai 2015 : Validation du plan d'actions Juin 2015 : Restitution finale et valorisation de la consultation Le Cabinet BSA : en immersion sur le terrain Si BSA, domicilié à Biarritz, développe une activité sur l'ensemble de l'hexagone, c'est pourtant en Lot-et-Garonne que se situe la majeure partie de son activité. Le bureau d'études a notamment travaillé avec une dizaine de collectivités et de communautés de communes de notre territoire sur les thématiques de la petite enfance et de la jeunesse. En 2011, c'est ce même cabinet qui a été chargé de réaliser l'évaluation du Contrat Enfance Jeunesse du Grand Villeneuvois. Une zone déjà familière donc aux sociologues de l'équipe, habitués aux territoires ruraux et semi-urbains, dont ils connaissent bien les enjeux. Durant l'étude -qui se veut qualitative- l'une des sociologues du cabinet sera d'ailleurs en « immersion » à Villeneuve, sur des périodes données, pour prendre le temps de rencontrer les jeunes et les équipes sur le terrain. L'Anacej : partenaire d'expérience L'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (anacej) est née en 1991 pour promouvoir la participation et accompagner les collectivités territoriales dans la mise en place d'instances de participation des jeunes à la décision publique. L'association s'adresse à différents publics, enfants et jeunes, professionnels, élus locaux et militants associatifs mais aussi aux territoires, Villes, intercommunalités, Départements, Régions...         Pour mémoire : 2006 a été décrétée à Villeneuve « Année des Seniors ». Au printemps 2006, une consultation était lancée afin de déterminer les besoins des Villeneuvois de plus de 60 ans : plus de 7000 personnes, 1/3 de la population. Elle a abouti notamment à la construction en 2008 de la Maison des Aînés dans le parc François-Mitterrand (500 utilisateurs chaque semaine pour des activités physiques, intellectuelles ou de loisirs) ; la création du Pôle Seniors au CCAS avec le recrutement de personnel qualifié dont deux travailleurs sociaux diplômés ; la réfection de la Table du CCAS (ancien foyer-restaurant) ; le développement du portage de repas à domicile, etc. Des efforts qui lui ont valu en 2012  d'être labellisée « Ville amie des Aînés » par l'Organisation Mondiale de la Santé (seule ville d'Aquitaine). * En parallèle, l'Agglomération du Grand Villeneuvois met en place un diagnostic sur les 10-17 ans, dans le cadre du renouvellement du Contrat Enfance-Jeunesse avec la CAF.

ActualitésActualités
Lancement du premier concours municipal des maisons fleuries
Lancement du premier concours municipal des maisons fleuries

Fleurir la ville, c'est bien sûr l'affaire des jardiniers municipaux qui toute l'année prennent soin des espaces verts et embellissent notre cadre de vie, mais c'est également une tâche à laquelle de très nombreux habitants participent. Afin de récompenser leurs efforts, la Ville a décidé de lancer son premier concours des maisons fleuries. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 12 juin. Cet été, un jury composé d'élus et de jardiniers professionnels, se rendra chez chacun des participants afin de découvrir les réalisations. De nombreux critères entreront dans la notation des juges. L'aspect esthétique des végétaux bien sûr, le mobilier de jardin et les éléments de décoration, mais également les efforts en matière de protection de l'environnement seront largement pris en compte. La gestion de l'eau, l'utilisation raisonnée de produits chimiques, feront donc partie intégrante de la note, tout comme les actions en faveur du domaine public (l'entretien et la propreté du trottoir par exemple). Trois catégories ont été créées : les maisons avec jardin ; les terrasses, façades ou pas de portes ; les commerces. Pour chacune de ces catégories, trois prix seront attribués, sous forme de bons d’achat : 1er prix d’une valeur de 120 euros ; 2ème prix d’une valeur de 90 euros ; 3ème prix d’une valeur de 60 euros. Téléchargez le règlement du concours >>> Pour vous inscrire :  Inscrivez-vous en ligne au concours >> ou Téléchargez le formulaire >>>  Remplissez-le et envoyez-le à l'adresse :  Service Développement durable Mairie Boulevard de la République 47307 Villeneuve-sur-Lot Cedex Vous pouvez également le déposer en mairie. Pour toute demande d'information, contactez le Service Développement durable au 05 53 41 51 73 ou par mail : agenda21@mairie-villeneuvesurlot.fr
Plan de désherbage : la gestion intelligente des espaces verts
Plan de désherbage : la gestion intelligente des espaces verts

Pionnière en Lot-et-Garonne pour la mise en œuvre d'un plan désherbage, la Ville poursuit une gestion raisonnée, économe et responsable des espaces publics. Nouvelles techniques d'entretien, méthodes douces et naturelles, guident l'action. "La bonne solution, au bon endroit" : voilà comment résumer simplement la complexité d'un "plan désherbage". Parce que les trottoirs ne s'entretiennent pas de la même façon qu'un stade ou qu'un jardin public, la Ville a mis en place des techniques d'entretien adaptées à chaque espace et à leur fonction. L'occasion de travailler de façon sélective et respectueuse de l'environnement au sens large : pour les habitants tout d'abord, mais aussi la faune, la flore et l'eau. Une façon aussi de concilier l'approche écologique, les moyens humains et le matériel disponibles dans un cadre de vie de qualité avec un leitmotiv : « entretenir les espaces autant que nécessaire, mais aussi peu que possible ». Aperçu des méthodes : • Le paillage des arbres et arbustes des sites pilotes (1). Il empêche la pousse des mauvaises herbes, réduit les arrosages et nourrit les sols. Il permet, en outre, de valoriser les déchets ligneux et sert de refuge aux insectes. • Un traitement chimique raisonné. Le recours aux désherbants a été revu. La Ville a réduit ses achats (plus de 10 000€ par an) et, sur l'économie réalisée, s'est équipée de désherbeurs thermiques (à vapeur), mécaniques et de débroussailleurs- désherbeurs, qui suppriment les mauvaises herbes et empêchent leur repousse. Plus écolo et efficaces, ils sont maniables par tous les temps et sur tout type de sol. Le recours à la lutte biologique est lui aussi de plus en plus favorisé : c'est le cas par exemple pour combattre le tigre, cet insecte qui s'attaque aux platanes. Des larves de son prédateur naturel y sont déposées : une façon de prolonger la vie des arbres de façon naturelle, sans utiliser de produits chimiques. • L'économie d'eau. La mise en place d'arroseurs intégrés reliés à des programmateurs a permis de son côté de mieux gérer la consommation d'eau. Cette automatisation « intelligente », notamment pour les suspensions, demande moins d'intervention humaine, notamment sur les ponts. Elle n'est programmée que si nécessaire, uniquement la nuit ou tôt le matin, pour limiter l'évaporation. Malin ! (1) En 2012, la Ville a lancé un diagnostic sur les méthodes et les pratiques de désherbage. Neuf sites pilotes très différents ont été retenus : le complexe sportif, le cimetière Saint-Etienne, la roseraie, l'avenue de Fumel, l'école Jules-Ferry, le parc des Fontanelles, la base de Rogé, le jardin de la mairie et les Haras. Une prairie fleurie derrière la gare... Pour limiter les arrosages et les tontes, un autre projet test est en cours : celui d'une prairie fleurie dans le parc urbain. Départ de la voie verte, site de la MVA et de la Maison des Aînés, et bordant des logements, le parc François- Mitterrand s'étend sur 28 000 m2. Une surface qui demande jusqu'à 20 tontes par an par 3 personnes simultanément. Il est donc le lieu idéal pour tester la création d'une plate-bande de prairie fleurie d'environ 700 m2. Ce mélange de 10 variétés de fleurs colorées (toutes des vivaces), très esthétique, ne demandera que deux interventions par an et très peu d'eau. La préparation du sol a été confiée le mois dernier à une entreprise d'insertion ; les semis, quant à eux, devraient être en place à la mi-avril. L'objectif est de favoriser la biodiversité sur l'espace public, réduire encore l'emploi de produits phytosanitaires, valoriser le savoir-faire des jardiniers, sensibiliser les habitants à l'environnement et aux économies d'eau.
Les séances du Conseil municipal
Les séances du Conseil municipal

Vous avez la possibilité de télécharger les comptes-rendus des précédentes séances du Conseil Municipal.  Attention : Pour ouvrir ces fichiers, il faut disposer du logiciel Adobe Acrobat Reader. Vous pouvez le télécharger gratuitement en cliquant ici.  2015 - Séance du 14 avril 2015 >>> - Séance du 10 avril 2015 >>> - Séance du 19 février 2015 >>>  2014 - Séance du 17 décembre 2014 >>> - Séance du 25 septembre 2014 >>> - Séance du 20 juin 2014 >>> - Séance du 25 avril 2014 >>> - Séance du 14 avril 2014 >>> - Séance du 4 avril 2014 >>>  2013 - Séance du 20 décembre 2013 >>> - Séance du 27 septembre 2013 >>> - Séance du 27 juin 2013 >>> - Séance du 29 mars 2013 >>> - Séance du 22 février 2013 >>>  2012 - Séance du 21 décembre 2012>>> - Séance du 21 septembre 2012>>> - Séance du 12 juillet 2012>>> - Séance du 22 juin 2012>>> - Séance du 23 mars 2012>>> - Séance du 24 février 2012>>> - Séance du 20 janvier 2012>>>  2011 - Séance du 16 décembre 2011>>> - Séance du 18 novembre 2011>>> - Séance du 16 septembre 2011>>> - Séance du 17 juin 2011>>> - Séance du 21 avril 2011>>> - Séance du 08 avril 2011>>> - Séance du 12 janvier 2011>>>  2010 - Séance du 26 novembre 2010>>> - Séance du 12 novembre 2010>>> - Séance du 10 septembre 2010>>> - Séance du 4 juin 2010>>> - Séance du 8 avril 2010>>> - Séance du 12 mars 2010>>> - Séance du 21 janvier 2010>>>    2009 - Séance du 2 février 2009>>> - Séance du 12 mars 2009>>> - Séance du 7 mai 2009>>> - Séance du 12 juin 2009>>> - Séance du 24 septembre 2009>>> - Séance du 5 novembre 2009>>> - Séance du 4 décembre 2009>>>    2008 - Séance du 14 mars 2008>>> - Séance du 1er avril 2008>>> - Séance du 11 avril 2008>>> - Séance du 29 mai 2008>>> - Séance du 26 août 2008>>> - Séance du 16 octobre 2008>>> - Séance du 18 décembre 2008>>>  
Budget 2015
Budget 2015

Réuni le mardi 14 avril, le conseil municipal a adopté le budget 2015. Malgré une conjoncture difficile, marquée notamment par une diminution sensible des ressources, la municipalité a construit un budget volontaire. Le défi, pour cette année, est donc de parvenir à nouveau à concilier rigueur budgétaire , maîtrise de l’endettement et qualité des services proposés aux Villeneuvois. En clair, faire encore plus, mieux, mais avec moins. Une équation difficile pour un niveau de service exigeant.   Stabilité des taux d’imposition communaux, mise en œuvre d’un plan d'économies, maintien du service rendu aux Villeneuvois et des investissements, tels sont les principes fondateurs de ce budget 2015, arrêté à 43 710 847 €. Maintien du niveau d'investissement Malgré un contexte difficile (l'Etat a demandé aux collectivités locales de participer à l'effort de redressement des finances publiques et à ce titre, la commune devrait percevoir 575 000 euros de dotation en moins pour l'année 2015), la municipalité a choisi de maintenir le niveau des investissements, poursuivant ainsi son effort permanent pour améliorer les conditions de vie des Villeneuvois et accroître l'attractivité de la ville. En investissant sur le territoire, la ville soutient l’activité économique locale et l’emploi de proximité. Pas de hausse des taux d'imposition communaux Dans ce même souci de soutenir l'économie locale, il était important de poursuivre l'action municipale en faveur du pouvoir d'achat des Villeneuvois. En 2015, et ce pour la 6e année consécutive, Villeneuve a donc fait le choix de ne pas augmenter les taux communaux d'imposition. Mise en œuvre d'un plan d'économies Pour maintenir l'équilibre de ce budget, l'équipe municipale a donc décidé de revoir au plus juste les dépenses. Sans mettre en péril les politiques conduites, il a été demandé à tous de faire un effort particulier. Ces efforts, couplés à des mesures d'économies d'énergie, d'eau, à la mutualisation d'achats avec l'Agglomération du Grand Villeneuvois, ont abouti à la proposition d'un plan d'économies de 600 000 euros, soit une baisse des dépenses de fonctionnement des services de 2%. Sans mettre en péril la qualité des services proposés aux Villeneuvois Les efforts, malgré toutes ces contraintes, seront cette année encore soutenus et notamment sur l’amélioration du cadre de vie, la réussite éducative, la jeunesse, l’amélioration de l’habitat du cœur de ville, la sécurité ou encore l'action sociale.
CCAS : "un budget de combat"
CCAS : "un budget de combat"

Le Centre Communal d'Action Sociale vient de voter son budget pour l'année 2015 ; il s'élève à un peu plus de 1,3 M€. Ce budget, stable par rapport à 2014, se veut à nouveau offensif pour maintenir une action sociale ambitieuse. Il est bâti autour de 3 axes prioritaires : Maintenir les actions en faveur des Villeneuvois les plus en difficulté, notamment les personnes âgées Faire face à l'augmentation des situations de précarité et renforcer le suivi des bénéficiaires du RSA Réalisation de travaux d'investissement nécessaires à l'entretien des structures. Un budget de fonctionnement équilibré (1,1 M€) Ce qu'il faut en retenir : - Les charges à caractère général sont en légère diminution. - Les dépenses de personnel sont réajustées à la hausse pour permettre le maintien de l'offre de service et prendre en compte les évolutions des agents.A noter : la réorganisation des services permet de maintenir le même nombre d'agents tout en renforçant certaines activités comme l'accompagnement individualisé auprès des seniors et le suivi des bénéficiaires du RSA. - Les lignes de secours d'urgence sont provisionnées à la hausse, malgré la dotation en « chèques eau » de Véolia, dont l'impact est difficilement appréciable à ce jour. Quelques axes d'investissement 2015 (200 000 €) Parmi les priorités dégagées, voici quelques exemples d'actions programmées : -  La rénovation de l'abri de nuit. Situé à Magnac, sur l'avenue d'Eysses, cet équipement d'accueil de 6 lits présente aujourd'hui des problèmes de conformité. Outre le renouvellement du mobilier et de la literie en particulier, des travaux concernant la mise en sécurité et aux normes, alarme, etc. doivent être entrepris. Une réflexion sur un projet global sera donc engagée. - L'achat de deux véhicules pour renouveler une partie du parc automobile du CCAS ; un investissement nécessaire du fait de la vétusté des voitures actuelles qui, outre un coût de maintenance élevé, rendent inconfortable et difficile le transport des personnes âgées. A noter : engagé dans une politique de développement durable, le CCAS va notamment acquérir une voiture électrique. Ce véhicule « propre » servira aussi bien au déplacement des travailleurs sociaux chargés d'évaluer des situations au domicile des personnes âgées, qu'au transport des seniors désireux de se rendre chez le médecin, à la banque, chez le notaire, etc. - L'acquisition d'un logiciel et de trois GPS associés. Ce matériel permettra d'optimiser les trois tournées de portage des repas, améliorer les conditions de travail des agents, réduire les coûts de fonctionnement liés à l'utilisation des véhicules et du carburant. Le personnel aura ainsi plus de temps à consacrer aux personnes visitées, et le remplacement des agents en congés sera facilité. A noter : le CCAS livre au quotidien, les repas à 150 personnes sur l'ensemble du territoire communal. Les agents parcourent 150 km parcourus chaque jour (dont 75 km quotidiens pour la tournée la plus excentrée). Pour mémoire : le CCAS compte 20 agents dont trois travailleurs sociaux mobilisés sur des domaines spécifiques : Le restaurant la Table du CCAS La Maison des Aînés Le point RSA Le portage des repas à domicile L'Abri de Nuit L'accueil et l'accompagnement social quotidien. Quelques faits notables du bilan social 2014 : Plus de 500 instructions de dossiers d'aide sociale légale 370 nuitées prises en charge à l'Abri de Nuit Création d'un comité consultatif à la Maison des Aînés 360 inscriptions à la Maison des Aînés avec une carte VIC étoffée, en lien avec les structures culturelles et associatives de la ville. La diversité des pratiques a été étendue avec 3 nouveaux ateliers. Entrée des produits bio dans les assiettes des seniors 400 bénéficiaires du RSA
Rentrée scolaire 2015/2016 : le guichet unique devance l'appel !
Rentrée scolaire 2015/2016 : le guichet unique devance l'appel !

N'attendez pas cet été ! Pour faciliter les inscriptions, le Guichet Unique vous accueille dès le lundi 27 avril dans le hall de l'Hôtel de Ville. Jusqu'au 26 juin, vous avez ainsi la possibilité d'inscrire vos enfants en une seule fois à l'accueil périscolaire, la restauration scolaire ou accueils de loisirs.     Hall de l'Hôtel de Ville :  du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h  (pour éviter d'attendre, vous avez la possibilité de prendre rendez-vous) Mairie Annexe Tour de Pujols :  du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 17h45 (sauf vendredi 17h) Pour les nouveaux élèves des écoles maternelles et élémentaires, vous pourrez également effectuer vos inscriptions et préinscriptions auprès du Bureau des Affaires Scolaires de la mairie. >>> Plus d'informations Afin de pouvoir effectuer l'ensemble des inscriptions, n'oubliez pas de vous munir des documents suivants : INSCRIPTION A L'ACCUEIL DE LOISIRS - photocopie de l'assurance extra-scolaire 2015/2016 (recommandée) - en cas d'allergie alimentaire : certificat médical de moins de 3 mois - pour les activités aquatiques : photocopie du brevet de natation - carnet de santé (le vaccin DT POLIO est obligatoire et doit être à jour) INSCRIPTION A LA RESTAURATION SCOLAIRE - photocopie obligatoire du dernier bulletin de salaire ou attestation employeur, stage et recherche d'emploi - en cas d'allergie alimentaire : certificat médical de moins de 3 mois extrait signé du règlement intérieur INSCRIPTION A L'ACCUEIL PERISCOLAIRE (matin/soir/étude surveillée/TAP) - extrait du règlement intérieur signé >>Téléchargez la liste des documents à fournir   Bon à savoir Les tarifs appliqués pour la restauration scolaire, l'accueil périscolaire et les accueils de loisirs sont strictement proportionnels à vos revenus. Les non-inscrits à la restauration scolaire se verront appliquer le tarif maximum (3,60€ par repas). Les TAP (Temps d’Activités Périscolaires) de 16h15 à 17h15 sont gratuits. L’inscription est obligatoire. L’accès aux accueils de loisirs se fait uniquement sur réservation. Pour le paiement par prélèvement bancaire, joindre un RIB et l’autorisation de prélèvement