> Retour à l'accueil

> Voir l’agenda > Proposez vos évènements
TGL
Centenaire de la guerre 14-18
A la une

Urban Tribus #7 : du 29 octobre au 1er novembre 2014
Urban Tribus #7 : du 29 octobre au 1er novembre 2014 > Lire l'article

Le dossier

Politique de la Ville : La Bastide, quartier prioritaire Politique de la Ville : La Bastide, quartier prioritaire

Le coeur de ville de Villeneuve a été classé par l'Etat « quartier prioritaire ». Il bénéficiera à ce titre d'aides financières, notamment en terme de rénovation urbaine. Au préalable, la loi prévoit l'instauration d'un « conseil citoyen » par quartier concerné. Composé notamment d'habitants, il sera chargé de dégager des priorités de travail qui seront inscrites dans le Contrat de Ville. Explications :   Dans le cadre de la réforme de la politique de la ville*, le gouvernement a mis fin au millefeuille des quartiers prioritaires et des multiples dispositifs d'aides publiques dont ils bénéficiaient. Objectif : concentrer les aides là où vivent les personnes aux revenus les plus faibles. Un nouveau découpage a été adopté cet été : 1 300 quartiers ont été redéfinis (contre 2 500 auparavant), dont désormais des villes moyennes comme Villeneuve, Auch, Tulle ou Agen qui bénéficiaient déjà du précédent dispositif… « Quartier prioritaire », sur quels critères ? La nouvelle politique de la ville s'est focalisée sur un seul critère de sélection : le revenu médian, évalué à 11 000 € annuels par foyer. C'est ce qui explique l'entrée dans le dispositif de quartiers de villes moyennes y compris dans les zones rurales. Quelle zone ? A Villeneuve, c'est le coeur de ville qui est concerné. Si, pour l'heure, le périmètre n'a pas été validé officiellement par les autorités de l’Etat, les contours seraient, peu ou prou, la Bastide Nord (de la Cale de la Marine au boulevard St-Cyr de Coquard), au Sud, l'arc de cercle des boulevards, et le triangle des Silos. Les équipements culturels comme le musée de Gajac et Centre culturel devraient y être intégrés, de même que les écoles. Un Conseil composé d'habitants Afin d'élaborer les actions à venir, le législateur demande la création d'un « conseil citoyen » dans les quartiers concernés. L'idée de cette instance de démocratie participative, est de mettre les habitants concernés au cœur des réflexions et des délibérations. La désignation des membres de ces conseils se fera par tirage au sort dans le courant du mois d’octobre. Les axes de travail proposés Trois piliers sous-tendront la réflexion : la cohésion sociale (soutien aux familles monoparentales, solidarité entre les générations, prévention de la délinquance, petite enfance, etc.), le développement de l'activité économique et de l'emploi, le cadre de vie et le renouvellement urbain. Six commissions se répartiront les thèmes (développement économique, cadre de vie, culture, éducation, discriminations et mixité sociale, prévention et sécurité). Dans quel délai ? La constitution du Conseil citoyen est prévue d'ici la fin de l'année 2014 pour un démarrage en 2015. Le contrat entre l'Etat et l'Agglomération, compétente en matière de la politique de la ville, devrait être signé début 2015. Pour le maire Patrick Cassany, c’est un dispositif important qui vient prolonger les mesures déjà prises en faveur du centre-ville. « Si nous pouvons bénéficier de moyens supplémentaires pour accompagner ou renforcer les actions engagées dans le centre-ville, ce classement est très bénéfique, assure-t-il. Nous avons déjà mené de très nombreuses actions dans le coeur de la Bastide : depuis 2008, 5M€ ont été consacrés à l'amélioration du cadre de vie et à l'Habitat, et la majorité des rues ont été refaites », rappelle le maire avant d'ajouter : « néanmoins, des crédits qui serviraient à l'éducation et à la prévention seraient les bienvenus. » * Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014

ActualitésActualités
RN 21 : ouverture de l'enquête d'utilité publique
RN 21 : ouverture de l'enquête d'utilité publique

L'enquête préalable à la déclaration d'utilité publique de l'aménagement à 2x2 voies de la RN 21 sur la section « La Croix Blanche/Monbalen » et à la mise en compatibilité des plans locaux d'urbanisme des communes de La Croix-Blanche et de Saint-Antoine de Ficalba se déroulera du 27 octobre au 28 novembre 2014. Cet aménagement s'inscrit dans le projet de modernisation de l'itinéraire RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot. Il prévoit la mise à 2x2 voies avec création de carrefours giratoires et suppression des accès directs. Cette procédure est dans la continuité de la déclaration d'utilité publique de la section « Accès Sud de Villeneuve-sur-Lot », intervenue le 14 mars dernier. L'enquête publique est une étape essentielle dans la participation citoyenne. Elle permet à chacun de : s'informer sur la nature de l'aménagement projeté, et formuler des observations quant à l'utilité du projet sur la base de la présentation de l'aménagement et de l'étude d'impact figurant dans le dossier d'enquête publique. Ce dossier sera consultable dans les mairies de Monbalen, Saint-Antoine de Ficalba, La Croix Blanche et Castella. Le public pourra consigner ses observations dans des registres, disponibles sur les lieux d'enquête, ou les envoyer par courrier au commissaire enquêteur, à la mairie de La Croix- Blanche, siège de l'enquête. Le commissaire enquêteur recevra également le public, afin de recueillir ses observations, lors de permanences, qui se tiendront au mois novembre, le : 5 de 9 h à 12 h à la mairie de La Croix-Blanche, 12 de 14 h à 17 h à la mairie de Saint-Antoine de Ficalba, 14 de 14 h à 17 h à la mairie de Castella, 25 de 9 h à 12 h à la mairie de Monbalen. La déclaration d'utilité publique, décision susceptible d'intervenir à l'issue de cette phase, est attendue au plus tard un an après la clôture de l'enquête préalable.
Eysses : Christiane Taubira confirme la rénovation de la prison
Eysses : Christiane Taubira confirme la rénovation de la prison

Le centre de détention d'Eysses sera rénové et restructuré en 2015 : c'est ce que vient de confirmer par courrier la garde des Sceaux et Ministre de la Justice Christiane Taubira au maire de Villeneuve-sur-Lot Patrick Cassany. Découvrez ici l’intégralité de ce courrier : >>> Télécharger le courrier
RN21 Villeneuve-Agen : une motion adoptée à l'unanimité par le Conseil Communautaire.
RN21 Villeneuve-Agen : une motion adoptée à l'unanimité par le Conseil Communautaire.

Le conseil communautaire de l'Agglomération du Grand Villeneuvois, réuni hier soir, a adapté à l'unanimité une motion pour poursuivre l'aménagement de la RN21 entre Villeneuve et Agen. Voici le texte de cette motion :  Les élus du Grand Villeneuvois, réunis en Conseil communautaire le 30 septembre 2014, tiennent à réaffimer leur engagement pour la poursuite de la mise en deux fois deux voies de la RN 21 entre Villeneuve et Agen. Ce projet a été inscrit depuis plusieurs années dans le PDMI. Un premier tronçon a pu être aménagé. Il faut maintenant poursuivre en réalisant le tronçon entre Saint- Antoine-de-Ficalba et La Croix Blanche. Il s’agit d’un axe majeur en terme de circulation routière dans le département, et majeur également pour l’aménagement du territoire départemental puisqu’il relie les deux principaux bassins de population. C’est sur cet axe que sont relevés les plus importants flux de circulation. Ce projet est essentiel au désenclavement du bassin villeneuvois. Cela fait des années que les élus et les acteurs économiques de ce territoire le considérent comme prioritaire. Les élus du Grand Villeneuvois demandent le respect des engagements et des délibérations prises en 2011 par le Conseil général, l’Agglomération du Grand Villeneuvois et l’Agglomération d’Agen, pour co-financer avec l’Etat à hauteur de 40 % la poursuite de ce chantier entre Saint-Antoine et La Croix Blanche. La participation de chacune des trois collectivités étant proportionnelle à son budget d’investissement. Parce que la poursuite de l’aménagement de cet axe est essentiel au désenclavement de notre territoire, les élus du Grand Villeneuvois réaffirment leur soutien aux maires des communes riveraines de la RN 21, qui avaient écrit au Préfet de Région le 7 juillet dernier, et au Président de l’Agglomération, qui s’est rendu deux fois - en juin et en juillet - au Ministère des Transports, pour que l’aménagement de la RN 21 reste bien la première priorité du prochain Contrat de Plan entre l’Etat et la Région. Si nous pouvons comprendre que le président de l’Agglomération d’Agen veuille un nouveau pont sur la Garonne à Camélat, ce qui est cohérent dans le cadre de l’aménagement de l’agglomération agenaise, il est inacceptable qu’il demande qu’il soit financé en prélevant les crédits prévus pour l’aménagement de la RN 21 entre Villeneuve et Agen. L’agitation qu’il suscite sur ce dossier est même aussi préjudiciable aux entreprises de travaux publics, parce que sa seule conséquence pourrait être de donner un prétexte à l’Etat pour suspendre ses financements en cette période de restriction budgétaire. Il faut que ces investissements prévus puissent au contraire être réalisés le plus rapidement possible, dans le cadre du prochain CPER, et dans la suite de l’enquête publique qui commencera le 27 octobre 2014. - Nous demandons au président de l’Agglomération d‘Agen de cesser de créer de l’agitation et de la confusion au détriment du Villeneuvois, de son développement économique, et de l’aménagement du Lot-et -Garonne. - Nous demandons au président de l’Agglomération d’Agen de respecter ses engagements et les déliberations prises. - Nous demandons au président du Conseil général, co-financeur, de faire preuve de la plus grande vigilance pour que les engagements pris soient respectés et les intérêts de notre bassin de vie du Grand Villeneuvois défendus.  
Travaux : touche finale rue François VILLON
Travaux : touche finale rue François VILLON

La seconde tranche des travaux de rénovation de la rue François-Villon, celle concernant la partie basse de la rue, a démarré. La phase 1 de la réfection de la rue François-Villon avait débuté en 2011. Elle s'était interrompue le temps du chantier de la rocade. Plus de passage d'engins de chantier, de camions et autres véhicules qui auraient détérioré rapidement une chaussée toute neuve : les travaux sur la partie basse de la rue François-Villon vont pouvoir être achevés. Ils vont permettre de créer un trottoir pour sécuriser le trajet des piétons et refaire entièrement la chaussée. Un nouvel éclairage public sera également installé, comme cela a été fait pour le reste de cette longue voie. Même si les travaux d'assainissement et l'enfouissement des réseaux électriques et de téléphones ont été réalisés lors de la première tranche, 2 mois de travaux et un budget de 100 000 € HT seront quand même nécessaires pour donner une nouvelle jeunesse à cette portion, parallèle à la nouvelle rocade. Pour mémoire : le coût de la première phase du chantier a été de 430 000 € ttc (hors assainissement). Le maire, Patrick Cassany et Michel Asperti, adjoint en charge des travaux, ont rencontré les riverains à l'occasion d'une visite de chantier.
Tranquillité publique : Les patrouilles pédestres renforcées
Tranquillité publique : Les patrouilles pédestres renforcées

Depuis le 1er septembre, policiers municipaux et policiers nationaux patrouillent ensemble, à pied et en tenue, dans les rues de la Bastide. Une nouvelle étape dans la lutte contre l'insécurité. Désormais, les rues piétonnes et commerçantes de Villeneuve seront arpentées six heures par jour par des policiers en uniforme. Ces patrouilles mixtes, composées de deux agents de la Police nationale et de la police municipale, sont le fruit d'une coopération entre la Ville et les forces de l'ordre, unies pour coordonner leurs actions et renforcer l'efficacité des dispositifs. Si des patrouilles pédestres existaient déjà depuis un an, parfois par des personnels en civil, elles sont maintenant doublées et bien visibles. Pour le Sous-Préfet de la circonscription de Villeneuve, Johann Mougenot, cette action conjointe vise trois objectifs principaux : rassurer la population, dissuader les délinquants d'entrer en action, mais aussi collecter des renseignements auprès des commerçants ou des habitants pour élucider certaines affaires ou actes de délinquance. Michèle, commerçante à Villeneuve, se réjouit de cette présence. « On les voit, on se salue, cela suffit parfois à apaiser des craintes que l'on pourrait avoir. En fait, nous ne nous sentons pas seuls. C'est très important ». Ce nouveau dispositif entre dans le plan d'actions élaboré par la municipalité pour renforcer et garantir la tranquillité publique dans le centre-ville.  « La mairie est là pleinement dans son rôle », explique Patrick Cassany, le maire de Villeneuve. «Même si elle demeure une compétence de l'Etat, la sécurité est un sujet très important, que nous devons traiter prioritairement ». La convention signée l'an dernier avec la Préfecture visait notamment la mise en place de ces patrouilles de proximité, pour réaffirmer la présence de la police dans les rues piétonnes et renforcer les liens avec les Villeneuvois. A pied, quasi quotidiennement, les binômes se déplaceront de manière aléatoire et sur des créneaux horaires variables allant jusqu'à 21h.   17 caméras d'ici la fin de l'année Le parc municipal de vidéo-protection s'agrandit. Aux 14 caméras existantes, deux nouvelles ont trouvé place cet été dans la Bastide : l'une dans la rue des Cieutat couvrant également la rue Arnaud-Daubasse, la seconde dans la zone de la Cale de la Marine/base nautique. Toutes deux mobiles, elles ont pour objectif principal d'optimiser le rayon de surveillance des espaces publics. La prochaine sera installée avant fin décembre sur le parvis de l'église Sainte-Catherine. Elle permettra également d'avoir une visibilité sur la rue de Penne.
Vacances de la Toussaint : stages sportifs.
Vacances de la Toussaint : stages sportifs.

Découvrir la lutte ou l'équitation, voilà le programme proposé par la base de Rogé pour les vacances de la Toussaint. La municipalité propose aux jeunes âgés de 10 à 16 ans 2 stages sportifs : un stage de lutte, du 20 au 24 octobre ; un stage d'équitation du 27 au 31 octobre. Les activités se dérouleront du lundi au vendredi, tous les après-midi de 14h à 17h. Encadrés par des moniteurs diplômés, les participants pourront également découvrir d'autres disciplines : tir à l'arc, baseball et golf sont au programme. A la fin de chaque après-midi, une fois les sessions sportives achevées, les jeunes partageront un goûter et participeront à divers jeux jusqu'à 18h.   Renseignements / Inscriptions  Base Municipale de Rogé Tél. Fax : 05 53 70 48 13 Email : sports.chateau.roge@mairie-villeneuvesurlot.fr Horaires d’inscription Du lundi au vendredi de 9hà 12h et de 14h à 16h30 12 places maximum par stage.  Tarif : 48 € pour les stages de 5 jours    >>> Téléchargez le dossier d'inscription Proramme détaillé des stages  Du 20 au 24 octobre : stage de lutte     De 14h à 15h30 de 15h30 à 17h lundi 20 Lutte  Tir à l’arc mardi 21 Lutte Baseball mercredi 22 Lutte Jeu de l’oie sportif jeudi 23 Lutte  Golf vendredi 24 Lutte Baseball   Du 27 au 31 octobre : stage d'équitation    De 14h à 15h30 de 15h30 à 17h lundi 27 Equitation Tir à l’arc mardi 28 Equitation Baseball mercredi 29 Equitation Golf jeudi 30 Equitation Baseball vendredi 31 Equitation Jeu de l’oie sportif